Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog  de la CGT d'Aéroports de Paris

Le Groupe ADP va vendre 80% de sa filiale Hub Safe

30 Mai 2017, 09:07am

Publié par DéplacementsPros 28/05/2017

 

Le Groupe ADP est entré en négociations exclusives avec le groupe Samsic en vue du projet de cession d'une participation de 80% dans sa filiale Hub Safe, spécialisée en sûreté aéroportuaire.

Le gestionnaire des aéroports parisiens souhaite ainsi confier le contrôle de cette société à "un partenaire qui placerait les métiers de la sûreté aéroportuaire au cœur de sa stratégie et qui pourrait renforcer son expertise ainsi que ses moyens techniques et financiers afin de conforter son développement et sa pérennité".

Le projet de cession prévoira le maintien en vigueur des contrats actuels passés entre ADP et Hub Safe, contrats qui perdureront jusqu'à leurs termes. Sur cette base, le Groupe ADP va étudier, dans le cadre de ces négociations exclusives avec Samsic, les conditions aux termes desquelles une telle cession serait possible.

ADP précise dans son communiqué : "En toute hypothèse, ce projet ne pourra être mis en œuvre qu'à l'issue de l'information-consultation des instances représentatives du personnel compétentes, sous réserve de la finalisation d'accords définitifs satisfaisants pour les parties, et de l'obtention des autorisations préalables nécessaires à l'opération, en ce compris notamment l'autorisation du Ministre chargé de l'Économie conformément à l'ordonnance n°2014-948 du 20 août 2014 relative à la gouvernance et aux opérations sur le capital des sociétés à participation publique, ainsi que de l'autorisation de l'Autorité de la Concurrence en matière de contrôle des concentrations".

Créée en Bretagne en 1986, Samsic est une entreprise familiale devenue un groupe spécialiste du service aux entreprises en Europe, dans le domaine de la propreté, de la sécurité et des ressources humaines. D'un chiffre d'affaires d'1,5 milliard d'euros, elle emploie plus de 70 000 personnes.

 

Voir les commentaires

Le personnel des centrales thermique et electrique en grève !

29 Mai 2017, 08:22am

Publié par La CGT d’ADP

Ce matin, la Direction a reçu la délégation des salariés mais elle ne lâche rien.

Qu'à cela ne tienne, les salariés d'ORYL, non plus ne lâcheront pas !

Les revendications portent sur l'ouverture d'une grille en 2C2, passage des vacations en disponible et en atelier à 12 heures, rétablir les effectifs manquants, descriptif du mode de calcul du décompte annuel du temps de travail.

Nous ne maquerons pas de vous tenir informés des suites .

Le personnel des centrales thermique et electrique en grève !
Le personnel des centrales thermique et electrique en grève !Le personnel des centrales thermique et electrique en grève !
Le personnel des centrales thermique et electrique en grève !

Voir les commentaires

Cancer : une charte pour faciliter le retour au travail ?

23 Mai 2017, 16:36pm

Publié par La CGT d’ADP

Voir les commentaires

ADP : hub de sites marchands

19 Mai 2017, 12:12pm

Publié par L’Echo Touristique 17/05/2017

Le gestionnaire des aéroports parisiens vient de changer la page d'accueil de son site, pour ajouter des services marchands.
Depuis quelques jours, Paris Aéroport invite non seulement à rechercher, mais aussi à réserver en ligne un vol.
Pour ce faire, le gestionnaire des aéroports parisiens a signé avec le spécialiste de la billetterie aérienne MisterFly, à l’image d’AccorHotels. La start-up de Nicolas Brumelot et Carlos Da Silva lui fournit également ses moteurs d’hôtels et de location de voitures, toujours en marque blanche.
Un hub de services marchands
Jusqu’alors davantage tournés vers l’information, le site et l’application de Paris Aéroport permettent de réserver d’autres prestations : conciergerie, places de parking, filmage bagages, location de voiture, pass musée et autres produits touristiques pour visiter Paris, etc.
Avec ses nouvelles fonctionnalités, le gestionnaire de Roissy et d’Orly veut renforcer ses liens avec les voyageurs, par une expérience utilisateur plus complète. Pour l’internaute, Parisaeroport.fr, qui affiche une audience supérieure à un million de visiteurs uniques par mois, se positionne comme un hub de services marchands. Pas sûr que l’initiative plaise aux autres agences en ligne, mais les compagnies aériennes devraient apprécier.
 

Voir les commentaires

Les aéroports parisiens : un beau fruit mûr mais loin d'être cueilli

19 Mai 2017, 11:58am

Publié par Les echos

Voir les commentaires

Déclaration des élus CGT au CE pour le centre de soins d'Orly

19 Mai 2017, 06:17am

Publié par La CGT d’ADP

Déclaration des élus CGT au comité d'entreprise sur le centre de soin 

La fermeture du centre de santé d'Orly illustre parfaitement les choix des dirigeants politiques et patronaux. Guidez par des choix mercantiles, ils sacrifient une structure de santé qui bénéficiait aux salariés et riverains de la plateforme d'Orly sur un territoire pourtant déficitaire en offre de santé.

Depuis la privatisation d'ADP en 2005, la direction a volontairement mise en déclin le dispensaire en désarticulant l'offre de soins. Si une offre de soins complémentaires avait non seulement était maintenue mais améliorée, la situation serait bien différente aujourd'hui.

L'interprétation que fait l'ARS de la loi hôpital a donc permis à la direction d'ADP de précipiter la fermeture du centre de soins alors que celui-ci aurait pu rester ouvert puisque l'ARS ne fixait aucune injonction sur la fermeture de ce centre.

La vraie question qui se posait pour l'ARS et ADP était le financement du centre de soins d'Orly.

La direction sans aucun état d'âme se glorifie de son engagement dans la RSE. Elle devrait plutôt s'interroger sur sa responsabilité dans la fermeture du centre de soins d'Orly et sur son concept de ville aéroportuaire avec sa conception d'offre de service.

Le rapport d'expertise réalisé par le cabinet Progexa suite au vote des élu-e-s du CE le 15 avril 2016 a bien mis en exergue les contradictions entre la direction d'ADP et l'ARS et a permis de mettre en évidence les réelles motivations sur la fermeture du dispensaire.

Le travail de la des élu-e-s du CE et de la commission économique présidée par la CGT, aura démontré qu'une recherche de solution alternative basée sur des valeurs sociales de solidarité et d'accès aux soins pour tous était possible ,mais que l'état du dispensaire laissé par ADP ne permettait plus à une mutuelle d'en assurer le fonctionnement - ADP refusant de toute façon tout financement.

La direction pourra louer ses surfaces disponibles au prix fort pour accroître les dividendes versés aux actionnaires et le PDG pourra continué d'aménager son siège social au prix fort sur le dos de l'emploi, de la santé et de la solidarité.

 

La CGT ne cautionnera jamais ces choix avec leurs conséquences sociales pour les salariés d'ADP et les usagers.

Les élu-e-s CGT se positionnent contre la fermeture du centre de soins et son plan de sauvegarde de l'emploi.

Voir les commentaires

Paris-CDG espère dépasser Londres-Heathrow d’ici 2025

16 Mai 2017, 16:33pm

Publié par Air Info – 14/05/2017

Augustin de Romanet, le PDG du groupe ADP, a prédit que l’aéroport Paris-Charles de Gaulle devrait se rapprocher de Londres-Heathrow en termes de trafic d’ici à 2020 et peut-être le dépasser d’ici à 2025.

 

Avec 65,9 millions de passagers en 2016, Paris-Charles de Gaulle est le deuxième aéroport européen, seulement devancé par Londres-Heathrow (75,7 millions de voyageurs). L’année dernière, la croissance du trafic a été plus forte sur la plateforme londonienne (+1,3%) que sur sa concurrente parisienne (+0,3%). Une situation inverse aux années précédentes, liée notamment aux attentats terroristes qui ont frappé la France. Toutefois, en ce début d’année, Charles de Gaulle a repris l’avantage avec une croissance de 4,3% au premier trimestre, contre 2,2% pour Heathrow. Cette reprise du trafic a d’ailleurs conduit ADP à relever ses prévisions pour l’année entière.

 

Dans ce contexte, « Paris-Charles-de-Gaulle (…) devrait se rapprocher de Londres-Heathrow d’ici à 2020 » , a déclaré Augustin de Romanet dans un entretien avec Les Echos. « Mais il faudra sans doute attendre le prochain CRE (Contrat de régulation économique 2021-2025) pour envisager de le dépasser » .

 

Le dirigeant d’ADP a également fait valoir « un avantage indéniable » dont dispose Charles de Gaulle : « celui d’avoir quatre pistes, contre deux pour Londres, qui peut espérer en avoir une troisième en 2025 » .

 

Le groupe aéroportuaire est engagé dans un plan stratégique dénommé Connect 2020, dont « l’une des trois grandes priorités » est « d’attirer à Paris le trafic long-courrier et en correspondance » , a rappelé Augustin de Romanet. « Notre stratégie dite de ‘Route Development’ , c’est-à-dire de conquête de nouvelles compagnies et d’incitation pour celles déjà présentes à Paris à densifier leurs réseaux, porte ses fruits » , a-t-il estimé en citant le chiffre de 62 nouvelles lignes au départ de Paris ouvertes en 2016.

 

Par ailleurs, le patron des aéroports parisiens est revenu sur l’accroissement du temps d’attente lors des contrôles des passeports aux frontières, qui le préoccupe « au plus haut point » . Celui-ci « résulte de l’augmentation du trafic et du renforcement légitime des contraintes de sécurité » , a-t-il déclaré. Le groupe a identifié quatre leviers pour réduire « autant que possible » ces temps d’attente : le degré d’automatisation du processus ; l’organisation du processus ; la vitesse de consultation des ordinateurs et le nombre de personnes dédiées à ce travail.

 

« En ce qui concerne les deux premiers points, le Groupe ADP a décidé de financer autant de sas Parafe que nécessaire en lieu et place de l’Etat » , a déclaré Augustin de Romanet. Et de poursuivre : « je n’ai mis aucune limite à cet investissement et, cette année, nous installerons 47 nouveaux sas Parafe dans nos terminaux. Lorsque nous serons équipés dans ce domaine, le troisième point pourra être facilement amélioré en étudiant par exemple la possibilité d’un système de pré-checking des ordinateurs avant de passer les aubettes de police. Enfin, le dernier point relatif aux effectifs n’est pas de la compétence du Groupe ADP, mais de celle du ministère de l’Intérieur, qui est conscient, a minima, de la nécessité de ne pas réduire les emplois de la police aux frontières ».

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>