Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog  de la CGT d'Aéroports de Paris

Aeroports de Paris : ADP-Homologation des tarifs des redevances aéroportuaires 2017

23 Février 2017, 09:09am

Publié par La CGT d’ADP

L'Autorité de supervision indépendante des redevances aéroportuaires (ASI) a annoncé lundi dans un communiqué :

 

* Avoir homologué la seconde proposition tarifaire d'Aéroports de Paris relative aux redevances applicables à compter du 1er avril 2017.

 

* Celle-ci tient compte du motif de refus de la première proposition et reste dans les limites prévues par le contrat de régulation économique signé entre l'Etat et l'exploitant.

 

* L'ASI note qu'ADP "a fait le choix d'augmenter le produit global des redevances d'une manière nettement supérieure à ce qui résultait de la première proposition déjà contestée par les compagnies aériennes qui évoluent dans une conjoncture économique difficile".

Voir les commentaires

Paris Aéroport s’associe avec Tencent pour mieux accueillir la clientèle chinoise

16 Février 2017, 08:39am

Publié par l'ADN 14/02

 
L’ADN – 14/02/2017
Afin de communiquer directement avec la clientèle chinoise et devenir un acteur incontournable dans l’élaboration de son voyage, Paris Aéroport s’associe au leader chinois Tencent à travers son application WeChat (850 millions d’utilisateurs mensuels).
 
Une première expérimentation, actuellement menée sur les aéroports parisiens à l’occasion du Nouvel An chinois, permet à Paris Aéroport de souhaiter la bienvenue et une bonne année aux voyageurs chinois depuis l’application WeChat, dès leur arrivée à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle. Paris Aéroport leur présente également les services et offres exclusives qui leurs sont dédiés. Ce dispositif a été réalisé avec le concours de Havas Socialize.
 
Cette expérimentation sera prochainement étendue. D’ici la fin du premier trimestre 2017, avec le concours de HubOne, opérateur télécom, filiale du Groupe ADP, les passagers chinois pourront accéder de manière simplifiée, toujours depuis l’application WeChat, au Wifi gratuit de l’aéroport.
 
En 2016, les aéroports parisiens ont accueilli plus de 1,9 millions de voyageurs en provenance ou à destination de la Chine continentale, chiffre en progression de 3% par rapport à 2015. Entre 2010 et 2016, le nombre de passagers sur le faisceau Chine continentale a progressé de 72%.
 
Tous les passagers en provenance de Chine vont être invités jusqu’à la mi-février, dès les coursives de débarquement et les salles de livraisons des bagages de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle, à numériser un QR code afin de découvrir, sur WeChat, un contenu qui leur est exclusivement dédié.
 
Un message de bienvenue leur est adressé ainsi qu’une carte de vœux qui leur souhaite une bonne année du Coq de feu. L’innovation du dispositif réside dans le fait que les passagers peuvent découvrir des offres commerciales exclusives, les ajouter directement dans leur portefeuille virtuel, qu’ils utilisent ensuite aux caisses des boutiques de l’aéroport.

Voir les commentaires

Pourquoi la CGT n'a pas signé l'accord salarial 2017

5 Février 2017, 14:35pm

Publié par La CGT d’ADP

Pourquoi la CGT n'a pas signé l'accord salarial 2017
Pourquoi la CGT n'a pas signé l'accord salarial 2017
Pourquoi la CGT n'a pas signé l'accord salarial 2017

Tract distribué à Orly

Tract distribué à Roissy

Voir les commentaires

Tenues correctes exigées !

5 Février 2017, 14:18pm

Publié par La CGT d’ADP

Voir les commentaires

2017 : année charnière pour l'encadrement

5 Février 2017, 14:10pm

Publié par La CGT d’ADP

Voir les commentaires

Des reformes qui passent mal

5 Février 2017, 13:49pm

Publié par La CGT d’ADP

Voir les commentaires

Sous-traitants : le CHSCT peut-il s'occuper de leurs conditions de travail ?

3 Février 2017, 08:59am

Publié par La CGT d’ADP

Une société exploite une activité d'assistance téléphonique et technique destinée aux utilisateurs de matériels informatiques de la société Areva. Cette activité est essentiellement confiée aux salariés d'une entreprise extérieure, dans le cadre d'un contrat de prestations de services. Le CHSCT constate que les objectifs des salariés en termes de taux de décroché, de résolution et d'intervention sont excessifs, et donc préjudiciables à leur santé. A cela s'ajoute un agencement des espaces de travail qui accroît le stress, déjà important.

 

Devant l'absence de réaction de l'employeur, le CHSCT décide de s'adresser au juge mais il ne se contente pas de mettre en cause sa propre société, il fait également assigner la société sous-traitante, en vue d'obtenir la suspension des conditions de travail anxiogènes de l'ensemble des salariés qui assurent la maintenance téléphonique.

L'entreprise sous-traitante considère que l'action intentée contre elle est irrecevable. A ses yeux, le CHSCT n'est pas chargé de la protection des salariés placés sous son autorité à elle et non pas sous celle du donneur d'ordre. En termes plus directs, elle estime que le CHSCT s'occupe de ce qui ne le regarde pas !

La Cour de cassation ne partage pas cet avis. Qui a fixé les objectifs à atteindre ? Le donneur d'ordre et le sous-traitant conjointement. Qui encadre le personnel de l'entreprise extérieure ? Des cadres appartenant à la société qui a sous-traité.

L'autorité étant ainsi partagée, c'est à bon droit que le CHSCT a décidé d'agir contre les deux sociétés afin d'obtenir le respect de leurs obligations légales en matière de prévention des risques professionnels (Cass. soc., 7 déc. 2016). En matière de sécurité, seul compte le résultat !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>