Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog  de la CGT d'Aéroports de Paris

Revue de presse

22 Juin 2020, 09:42am

Publié par La CGT d’ADP

Aéroports. ADP va devoir procéder à des «ajustements» sur l’emploi

Ouest France 21/06/2020

Dans une interview au Journal du Dimanche, le PDG du groupe ADP qui gère les grands aéroports parisiens, donne des précisions sur la réouverture d’Orly et annonce devoir procéder à des « ajustements » de « même nature que les compagnies aériennes », pour adapter ses effectifs à la baisse du trafic aérien suite à la crise du coronavirus.

« Notre entreprise va devoir s’adapter à la nouvelle donne. […] Nous devrons procéder à des ajustements de même nature que ceux des compagnies aériennes. Nous travaillons à une adaptation de notre projet industriel », déclare Augustin de Romanet, PDG du groupe ADP, à l’hebdomadaire Journal du Dimanche (JDD) sans donner de détail chiffré sur les pertes d’emploi à prévoir.

Fermé aux vols commerciaux regroupés à Roissy depuis le 31 mars, en raison de la crise du coronavirus, l’aéroport de Paris-Orly rouvrira le 26 juin prochain.

Néanmoins, il a chiffré la baisse du trafic des aéroports sous sa gestion, qui devrait être, en 2020, « 60 % inférieur à celui de 2019 » en raison des conséquences de la crise sanitaire du covid19.

« À la fin de l’année, nous pourrions être à 65-70 % d'une activité normale. C’est un choc historique. Nous allons perdre plus de 50 % de notre chiffre d’affaires, qui pourrait être amputé d’environ 2,5 milliards d’euros » précise-t-il.

L’absence de la seule clientèle chinoise se fera sentir, puisqu’elle représentait en 2019, 2 % du trafic du groupe et 15 % du chiffre d’affaires de ses commerces.

Réouverture de 25 liaisons

Le groupe ADP, qui a mis « 85 % de ses effectifs en activité partielle » durant le confinement se prépare néanmoins à rouvrir vendredi prochain l’aéroport de Paris-Orly, fermé au trafic depuis le 31 mars.

« Le 26 juin, 25 liaisons seront ouvertes à Orly. La Corse sera la principale destination domestique, les autres restant pour l’essentiel à Charles-de-Gaulle. Mais on pourra aussi se rendre dans une douzaine de pays de l’espace Schengen » dont le Portugal et la Grèce et vers les territoires d’outre-mer, a détaillé M. de Romanet.

Début juillet, Orly devrait compter 130 vols par jour au lieu de 650 habituellement. ADP prévoit d’abord la réouverture du terminal Orly3, le plus moderne, et d’enchaîner ensuite avec Orly 4, puis Orly 1 et 2.

« Je ne crains pas d’attente excessive aux postes d’inspection filtrage pas plus que pour les formalités de police aux frontières » a dit M. de Romanet car « le trafic sera plus faible pour un nombre de policiers inchangé ».

Le responsable espère qu’Orly retrouve « une activité normale » en 2022-2023, alors que pour Roissy Charles-de-Gaulle, qui accueille actuellement 20 000 passagers par jour au lieu de 230 000 habituellement « ce sera un peu plus long » avertit-il.

 

 

 

Voir les commentaires

Air France voudrait supprimer de 8.000 à 10.000 emplois sans départ contraint

19 Juin 2020, 08:42am

Publié par Les Echos - 17/06/2020

 

Le plan de reconstruction d'Air France, qui sera dévoilé fin juin ou début juillet, devrait compter de 8.000 à 10.000 suppressions d'emplois, soit 15 % à 20 % des effectifs de groupe. Toutes les catégories de personnels sont concernées. Mais les départs s'effectueront sur la base du volontariat, avec des incitations financières.

 

 

Après British Airways, Lufthansa, Easyjet et presque toutes les compagnies aériennes européennes, Air France dévoilera bientôt le nombre d'emplois que le groupe prévoit de supprimer d'ici à 2022, pour s'adapter au « monde d'après ».

Le chiffre précis devrait être annoncé au plus tard début juillet, à l'issue de la phase de concertation avec les organisations syndicales, en même temps que la présentation du « plan de reconstruction » d'Air France, qui passe notamment par une refonte du réseau domestique . Mais selon nos informations, les réductions d'effectifs devraient se situer entre 8.000 et 10.000 emplois pour l'ensemble du groupe Air France, en incluant la filiale régionale Hop, sur un effectif total de 52.512 équivalents temps plein à fin 2019, dont 45.850 pour la compagnie Air France.

Les personnels au sol, premiers concernés

Toutes les grandes catégories de personnels d'Air France seront impactées. Environ la moitié des suppressions de postes, soit entre 4.000 à 6.000 emplois, concernera les personnels au sol, qui constituent aussi la catégorie la plus nombreuse, avec 34.413 salariés au niveau du groupe Air France et 30.427 pour Air France seule.

Au sein de la catégorie des « navigants », les personnels de cabine, hôtesses et stewards, perdraient de 2.000 à 2.500 emplois, sur un total de 15.461, dont 14.147 pour la compagnie Air France. Les pilotes d'Air France, au nombre de 4.217 chez Air France, devraient voir partir environ 400 collègues. Toutes catégories confondues, la filiale du groupe la plus impactée serait toutefois Hop, où près d'un millier d'emplois seraient menacés, sur un total de 2.751 salariés.

Moins que British Airways, autant que Lufthansa

Cette réduction de 15 % à 20 % des effectifs du groupe Air France, qui correspond à une baisse attendue de l'activité de 20 % en 2021 et de 10 % en 2022 comparé à 2019, se comparerait plutôt avantageusement aux chiffres annoncés par ses principaux concurrents.

Lufthansa a indiqué qu'il comptait supprimer 22.000 postes, soit près de 16 % des effectifs du groupe (qui inclut Swiss Austrian, et Brussels Airlines), dont la moitié en Allemagne. British Airways prévoit de supprimer 12.000 emplois, soit près de 30 % de ses effectifs, tout en imposant à ses salariés une révision à la baisse de leurs contrats de travail. Easyjet veut également supprimer 30 % de ses effectifs, soit 4.500 emplois.

3.800 départs naturels prévus d'ici à 2022

Surtout, les réductions d'effectifs d'Air France devraient essentiellement s'effectuer sur la base du volontariat, via des départs volontaires et des mutations acceptées, en évitant autant que possible les départs contraints. La compagnie devrait être aidée en cela par l'âge moyen assez élevé de ses personnels. En février dernier, le plan de gestion prévisionnel de l'emploi tablait ainsi sur 3.800 départs naturels d'ici à 2022. Mais Air France a également à sa disposition plusieurs outils pour inciter aux départs.

Pour les pilotes et les personnels de cabine, Air France prévoit de recourir à un nouvel outil : la rupture conventionnelle collective ( RCC ), qui permet aux salariés qui le souhaitent de bénéficier de conditions de départs spécifiques négociées dans le cadre d'un accord collectif. A savoir un chèque de départ plus important.

RCC chez les navigants…

Des négociations sont déjà engagées avec les représentants des pilotes et des personnels de cabine, qui devraient déboucher sur des accords entre fin juin et début juillet, pour une mise en application dès cet été. Le calcul de l'indemnité de RCC étant basé sur l'ancienneté, l'objectif est d'inciter les navigants les plus âgés, et qui sont aussi les plus hauts salaires, à anticiper un départ à la retraite ou une reconversion. Et ce dans le délai le plus bref possible. Tous les commandants de bord d'Airbus A380, dont les appareils sont retirés du service, pourront notamment en bénéficier.

… Et PDV pour les personnels au sol

Pour les personnels au sol, en revanche, Air France a donné la préférence à un outil plus classique, qui a déjà fait ses preuves dans le groupe : le plan de départs volontaires (PDV). Bien que plus lent à mettre en oeuvre, il permet de laisser le temps à l'entreprise de réorganiser les équipes et les méthodes de travail, ce qui sera plus particulièrement nécessaire pour les fonctions support. Ces différents PDV devraient être annoncés entre fin juin et début juillet, pour une mise en oeuvre jusqu'en 2021. Sous réserve que le gouvernement juge la copie acceptable et que les syndicats signent.

 

 

 

Voir les commentaires

La CGT, la CGC et FO demandent un expertise pour obtenir des réponses de la direction d'ADP

17 Juin 2020, 07:19am

Publié par CGT- CFE CGC- FO

Voir les commentaires

Revue de presse sur l'aérien

11 Juin 2020, 08:44am

Publié par La CGT d’ADP

Voir les commentaires

Communiqué unitaire : appel au 16 juin

11 Juin 2020, 07:58am

Publié par La CGT

Communiqué unitaire : appel au 16 juin

Des rassemblements sont prévus devant les agences ARS régionales . Rejoignez les ! 

Communiqué unitaire : appel au 16 juinCommuniqué unitaire : appel au 16 juin

Des rassemblements sont prévus devant les agences ARS régionales . Rejoignez les ! 

 

Voir les commentaires

Restructuration d'Air France dans les régions

5 Juin 2020, 07:56am

Publié par La tribune

Voir les commentaires

Télétravail : On dort au travail ou on travaille à la maison ?

4 Juin 2020, 23:40pm

Publié par Le Monde

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>