Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog  de la CGT d'Aéroports de Paris

RIP : dossier complet

12 Juillet 2019, 13:34pm

Publié par La CGT

Voir les commentaires

Référendum ADP : le compteur atteint 507 000 soutiens !

11 Juillet 2019, 07:38am

Publié par Liberation.fr – 10 Juillet 2019

En plus du chiffre donné chaque mois par le Conseil constitutionnel, CheckNews publie chaque jour son compteur des soutiens à la proposition de loi contre la privatisation des aéroports de Paris.

 

En l’absence de compteur sur le site du référendum d’initiative partagée (RIP), CheckNews publie quotidiennement une estimation du nombre de soutiens à la proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public des aéroports de Paris.

 

Ce mercredi 10 juillet, le compteur dépassait 507 000 soutiens validés, soit 10,74% des 4,7 millions de signatures nécessaires pour qu’un référendum soit organisé.

 

Depuis lundi, le compteur ne progresse que de 5 000 signatures validées par jour, soit ses plus basses progressions de soutiens depuis son lancement.

 

Un niveau largement en dessous des 17 000 soutiens quotidiens correspondant à l’augmentation moyenne nécessaire sur les neuf mois de la consultation pour atteindre l’objectif d’environ 4,7 millions de soutiens, soit 10% du corps électoral. Mais le grand nombre de soutiens validés dans les premiers jours permet pour l’instant à la courbe des soutiens d’être toujours en avance par rapport à cet objectif théorique (courbe rouge sur notre graphique).

 

Si la progression venait à stagner à 5000 soutiens quotidiens, alors les deux courbes devraient se croiser le 14 juillet.

https://medias.liberation.fr/photo/1234660-soutiens-au-rip-concernant-la-privatisation-d-adp-5.png?modified_at=1562754555&width=750

 

Voir les commentaires

La CGT ne signe pas l'accord pour les OETAM

5 Juillet 2019, 14:02pm

Publié par La CGT d’ADP

Voir les commentaires

La CGT toujours en action

2 Juillet 2019, 13:07pm

Publié par La CGT d’ADP

Participations à des collectifs, réunions publiques, stands sur les fêtes ,initiatives citoyennes , tout est bon pour donner de l'information et de l'aide sur le RIP .

C'est vrai que rien n'est fait pour que cet acte démocratique se fasse sereinement ! Formulaire informatique compliqué a remplir, manque d'information ....

Alors vous pouvez compter sur notre détermination pour aider chaque citoyen . Chaque vote compte . 

Aujourd'hui nous sommes à un peu plus de 10% du nombre de soutien nécessaire !

On ne lâchera rien , c'est possible . 

Si vous souhaitez rejoindre les actions pour le RIP, prenez contact avec le syndicat . 

La CGT toujours en action

Voir les commentaires

ADP : pas d’union syndicale autour du RIP

25 Juin 2019, 05:53am

Publié par Le Monde du 24 juin

 

LeMonde.fr – 24 Juin 2019

 

Elles partagent la même position sur le fond, mais avancent en ordre dispersé. Les organisations syndicales sont contre la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP), mais elles n’ont pas opté pour la même stratégie pour s’opposer à cette disposition de la loi Pacte votée en avril.

 

A l’heure actuelle, seules la CGT et l’UNSA ont officialisé leur soutien au processus visant un référendum sur le sujet en appelant leurs adhérents et sympathisants à apposer leur paraphe sur la plate-forme mise en ligne par le ministère de l’intérieur le 13 juin.

 

Quelque 4,7 millions de signatures seront nécessaires, d’ici à mi-mars 2020, pour que ce référendum d’initiative partagée (RIP), projet inédit lancé par des parlementaires de droite et de gauche, voie le jour. L’objet de l’éventuelle consultation : une proposition de loi affirmant le caractère de « service public national » des aérodromes de Paris afin d’en prévenir la privatisation. S’il aboutit, le processus fera échec à ce projet défendu par l’exécutif.

 

La CGT, dirigée par Philippe Martinez, a été la première à se lancer et revendique même la paternité de la démarche. « Sans la CGT d’ADP et la mobilisation des salariés puis le travail de la Fédération des transports et de la Confédération, l’action n’existerait pas, assure Nathalie Verdeil, du bureau confédéral. Ce sont plusieurs rencontres [avec les parlementaires] et un dossier bien ficelé qui les ont convaincus, mais cela ne remet pas en cause leur action politique. » Contrairement à plusieurs de ses homologues syndicaux, la CGT ne voit « aucun souci » à participer à cette bataille aux côtés de partis politiques sur cette procédure. « C’est la seule solution », avance Mme Verdeil qui rappelle que seuls les députés et les sénateurs pouvaient lancer le processus.

 

Comptages indépendants

 

Dans un communiqué envoyé mercredi 19 juin, la centrale a appelé la Place Beauvau à mettre en place « sous le contrôle du Conseil constitutionnel, un compteur quotidien » de signatures, « seul gage de contrôle de l’expression démocratique ». Des comptages indépendants, réalisés par le service Checknews de Libération ou le site ADPRip, faisaient état lundi matin de plus de 338 000 signatures. « C’est un assez bon début, juge Mme Verdeil. Si nous pouvions être à 1 million de signatures à la rentrée de septembre, ce serait une grosse étape de franchie. »

 

L’UNSA a récemment emboîté le pas. « Nous étions déjà engagés dans la bataille de contestation avant que la loi soit votée et que cette démarche soit initiée, c’est la suite de la mobilisation », explique Laurent Escure, son secrétaire général. Ce dernier se veut pragmatique et voit dans cet outil « une opportunité pour que les Français puissent trancher », et tant pis si ce sont les politiques qui en sont à l’origine. « Nous ne sommes ni complaisants, ni opposants et nous revendiquons notre indépendance, mais puisque la plate-forme existe, pourquoi s’en priver ? », souligne M. Escure.

 

« Sujet très sensible »

 

Pour la CFDT, pas question de se mélanger avec des partis politiques. « On en a discuté et on ne fera pas d’appel », indique Marylise Léon, la numéro deux de la centrale. Selon elle, « il n’y a aucun intérêt à privatiser ADP si ce n’est pour l’Etat de se faire un peu de cash », mais pour la Confédération, participer à cette campagne référendaire reviendrait à donner une consigne de vote et à « sortir du rôle d’organisation syndicale ».

 

Cet argument est aussi avancé par François Homméril, le président de la CFE-CGC, pour qui « dès lors que c’est à l’initiative de partis politiques, le sujet est très sensible ». « Donc c’est probable qu’on ne s’inscrira pas dans cette démarche », ajoute-t-il. D’autant que les dossiers s’accumulent sur la table de travail des syndicats, entre la réforme de l’assurance-chômage ou celle à venir des retraites. « Aujourd’hui, pour moi, il n’y a pas la place dans les débats que l’on a », reconnaît M. Homméril.

 

La question se pose encore en d’autres termes pour Force ouvrière (FO). Très attachée à la démocratie représentative, la centrale de l’avenue du Maine, à Paris, n’est pas favorable à l’outil référendaire. « Ce n’est pas notre tasse de thé », glisse un haut gradé de la centrale. En 1969, FO avait pourtant appelé à voter contre la fusion du Sénat et du Conseil économique et social proposée par le général de Gaulle. « Ça serait d’autant plus facile aujourd’hui avec une privatisation, ajoute ce dirigeant de Force ouvrière. Conjoncturellement, le référendum peut être un moyen de peser sur un dossier où sur le fond, nous sommes très clairement contre. » Pour l’heure, le sujet n’a pas été débattu en interne.

 

Voir les commentaires

RIP : La CGT sur tous les fronts !

24 Juin 2019, 08:23am

Publié par La CGT d’ADP

Equipe d'Orly avec le Sénateur Savoldelli à Choisy le Roi

Certains appellent au vote par des affiches posées de ça et là dans l'entreprise ..

La CGT d'ADP , quant à elle, participe activement aux meetings (Saint Denis) , aux réunions publiques (Choisy le Roi), aux fêtes des villes (Montreuil).... afin de communiquer sur la Privatisation d'ADP et surtout sur le RIP.

Des réunions qui permettent de former, de donner les arguments, de préparer les actions, de s'organiser pour obtenir le plus de signatures .

Nous donnons également des interviews partout ou cela est possible .

Un engagement de tous les élus CGT au delà de l'entreprise ! 

Si vous souhaitez les rejoindre, prenez contact avec le formulaire de ce blog .

 

Lieux prévus : Vigneux/ Draveil/Montgeron/Yerres/Brunoy -  Champigny - Orly - Ivry - Fête de l'HUMANITE .....

 

RIP : La CGT sur tous les fronts ! RIP : La CGT sur tous les fronts !
RIP : La CGT sur tous les fronts ! RIP : La CGT sur tous les fronts !
RIP : La CGT sur tous les fronts ! RIP : La CGT sur tous les fronts !
RIP : La CGT sur tous les fronts ! RIP : La CGT sur tous les fronts ! RIP : La CGT sur tous les fronts !

Voir les commentaires

RIP : C'est parti !

13 Juin 2019, 12:25pm

Publié par La CGT d’ADP

 

 

Çà y est c'est parti !

 

Depuis ce matin 0h00 le site pour le recueil des soutiens de la proposition de loi  visant à affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aérodromes de Paris est ouvert :

 

https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-2

 

Attention, il faut s'armer de patience car le site plante de nombreuses fois et il faut recommencer les étapes à chaque fois avant de pouvoir valider son soutien.

Nous l'avons signalé  aux députés et sénateurs qui ont rendez-vous aujourd'hui au Ministère de l'Intérieur sur le sujet.

 

La CGT ADP est bien présente et active sur cette action qui nous permettra d'aller vers le référendum. Le recueil des soutiens n'est que la première étape. Il nous faut atteindre les 4 717 396 signatures pour lancer le référendum national.

Mardi soir, l 'Association REFERENDUM ADP a tenu sa première réunion publique à Paris avec la présence de François Ruffin , Boris Vallaud, Marie Noëlle Lienemann.

 

La CGT ADP participe à cette association et le secrétaire général Daniel Bertone fait partie des porte-paroles de l'Association au côté de Patrick Weil (historien), Paul Cassia (professeur de droit Sorbonne), Jean Baptiste Soufron (avocat anticor), Coralie Delaume (essayiste) , Elliot Lepers (ass. Le mouvement), David Cayla (les économistes atterrés)… (Communiqué de presse en pj).

 

Un site dédié a été créé https://referendum-adp.fr/ et de nombreuses actions vont être initiées pour récolter le maximum de signatures.

 

Chacune, chacun d'entre nous va pouvoir agir en militant pour soutenir le RIP.

 

Nous allons y arriver !

 

Fraternellement.

 

Daniel BERTONE,

Secrétaire Général La CGT ADP

RIP : C'est parti !
RIP : C'est parti !
RIP : C'est parti !

Voir les commentaires