Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog  de la CGT d'Aéroports de Paris

Dossier Point sur les ordonnances : LE CSE

6 Octobre 2017, 14:03pm

Publié par La CGT d’ADP

Dossier Point sur les ordonnances : LE CSE

Voir les commentaires

Photographies de la manifestation contre la loi travail XXL du 21 septembre 2017

2 Octobre 2017, 07:03am

Publié par La CGT d’ADP

Photographies de Stéphane
Photographies de Stéphane
Photographies de Stéphane
Photographies de Stéphane
Photographies de Stéphane
Photographies de Stéphane
Photographies de Stéphane
Photographies de Stéphane
Photographies de Stéphane
Photographies de Stéphane
Photographies de Stéphane
Photographies de Stéphane
Photographies de Stéphane
Photographies de Stéphane

Photographies de Stéphane

Si vous souhaitez voir plus de photos, retrouvons nous sur notre page Facebook !

Voir les commentaires

Photos de la manifestation des retraités du 28 septembre

2 Octobre 2017, 06:48am

Publié par La CGT d’ADP

Photos de la manifestation des retraités du 28 septembre

Ils sont à la retraites mais ne se laissent pas faire pour autant . Beaucoup de nos anciens collègues ont participé à ce mouvement de protestation partout en France et plus particulièrement sur Paris, le 28 septembre .

Il faut dire, que eux aussi sont mis fortement à contribution avec les ordonnances Macron, tant pour la CSG que le logement .

L'austérité, la précarité , beaucoup de retraités les subissent aussi . Ils sont en mille feuille entre les plus anciens qu'ils doivent aider et les jeunes qu'ils doivent soutenir aussi.

Photos de la manifestation des retraités du 28 septembre
Photos de la manifestation des retraités du 28 septembrePhotos de la manifestation des retraités du 28 septembrePhotos de la manifestation des retraités du 28 septembre
Photos de la manifestation des retraités du 28 septembrePhotos de la manifestation des retraités du 28 septembre
Photos de la manifestation des retraités du 28 septembrePhotos de la manifestation des retraités du 28 septembrePhotos de la manifestation des retraités du 28 septembre

"On nous demande encore un effort" alors qu'"on n'est pas des nantis": quelques milliers de retraités ont fait passer ce message en manifestant dès jeudi matin dans plusieurs villes en France pour protester contre la hausse de la CSG.

 

A l'appel de neuf organisations syndicales et associations, cette journée annuelle de mobilisation des retraités a été lancée dès la matinée en région, avant la manifestation parisienne qui a commencé à 14H30 au départ de la place de l'Opéra.

Voir les commentaires

Un petit tour du coté des compagnies

29 Septembre 2017, 22:44pm

Publié par La CGT d’ADP

Voir les commentaires

Culture "toxique" du management : cas de LIDL

29 Septembre 2017, 07:23am

Publié par La CGT d’ADP

MANAGEMENT - "Je vais te convoquer toutes les semaines", "ça va être à feu et à sang", "tu vas mourir"... Diffusé dans Cash Investigation le 26 septembre qui dénoncer les pratiques de l'opérateur Free et de l'enseigne Lidl, cet enregistrement audio d'un entretien entre un manager Lidl et un responsable de magasin glace le sang. Comment peut-on tenir ce genre de discours au sein d'une entreprise ?

 

Au fil du reportage, l'équipe d'Elise Lucet a donné à voir une entreprise "déshumanisée", où les relations hiérarchiques sont parfois tendues à l'extrême, où l'optimisation du travail prend le pas sur le bien-être des employés.

 

Alors que la réponse de Lidl se fait attendre, la CGT voit rouge. "Que ce soit Lidl, Carrefour ou Auchan, on a déjà dénoncé ces pratiques malsaines à de nombreuses reprises, explique au HuffPost Fatiha Chalal, secrétaire fédérale de la CGT Commerce. Surcharge de travail, sous-effectif, non remplacement des congés maladies... On a parfois l'impression d'être des robots."

 

Les salariés de la grande distribution sont-ils devenus les nouveaux forçats du monde du travail, comme les ouvriers hier ? "Il faut admettre qu'un hypermarché, avec peut-être 500 employés, tient désormais de l'usine, avec une segmentation des tâches très précise", explique pour le HuffPost le dirigeant d'un grand cabinet de conseil, sous couvert d'anonymat compte tenu de la nature polémique de l'émission.

 

Cet expert reconnu a décrypté pour nous comment la grande distribution a mis en place une culture "toxique" du management, capable de générer des dérapages comme chez Lidl.

 

L'âge d'or de la grande distribution

"Pendant très longtemps, ce métier a attiré peu de diplômés, il fallait vraiment être le cancre de la promo d'une école de commerce de seconde zone pour choisir la grande distribution. Cela a généré un formidable phénomène d'ascenseur social, avec des patrons du sérail, autodidactes ou très peu diplômés, plus les possibilités d'expatriation à mesure que le secteur s'est internationalisé.

 

Très forte croissance, beaucoup d'embauches, émulation pour devenir patron parce que c'était possible... Les managers répercutent aujourd'hui à l'échelon inférieur ce qu'ils se sont imposés pour y arriver : être présent à 6 heures à l'ouverture du magasin, faire la fermeture tard, venir le samedi. C'est une culture d'adjudant-chef'. Ils transmettent ces valeurs de terrain."

 

Le nouvel âge de la "guerre des prix"

"A partir de 2005, la période faste de la croissance marque le pas. C'est le début d'une guerre des prix intense qui dure encore. Pour gagner plus d'argent, il faut taper sur le fournisseur pour avoir de meilleurs prix d'achat, et être plus efficace sur la logistique, qui représente un coût important. L'acheminement des marchandises en magasins coûte 3% du chiffre d'affaire d'un hypermarché, 7% pour un supermarché, et 10-12% pour une supérette. Dans un métier où le résultat net oscille entre 0,5 et 2% du chiffre d'affaires, c'est considérable.

 

C'est pour ça qu'on est entré dans une logique productiviste d'optimisation de ces fonctions, avec tous les logiciels qu'on voit aujourd'hui. Si vous combinez ça avec la culture 'adjudant-chef', pas formée aux techniques modernes de management, cela peut donner un mauvais mélange."

 

Le cas particulier des hard discounter (et d'Amazon)

"Lidl, et Amazon d'ailleurs, ce sont d'abord des entreprises fondées par des ingénieurs. Par opposition, dans le métier, on dit que les Carrefour, Leclerc, Auchan, sont des 'romantiques'. Ils pensent commerce avant tout. Chez Lidl, le format a été théorisé presque avant de savoir ce qui serait vendu en magasin. Idem chez Amazon.

 

Après les distributeurs ont travaillé sur l'ergonomie des postes de travail ces dix dernières années. De nombreux outils ont été développés par Carrefour, par Monoprix, pour réduire la pénibilité des postes. Mais il faut admettre qu'un hypermarché, avec peut-être 500 employés, tient désormais de l'usine, avec une segmentation des tâches très précise."

Voir les commentaires

Aéroports, la concurrence devient féroce

28 Septembre 2017, 09:19am

Publié par Déplacements Pros – 26/09/2017

L’Airports Council International Europe (ACI EUROPE) vient de présenter à Bruxelles l’étude du cabinet Oxera sur la concurrence dans le secteur aéroportuaire : « The continuing Development of Airport Competition ».

Premier constat, la compétition entre aéroports est de plus en plus marquée sous l’effet conjugué de la croissance exponentielle du transport aérien low-cost, de la convergence des modèles économiques des compagnies aériennes et de l’essor des compagnies aériennes du Moyen-Orient.

 

Une situation qui s’est particulièrement renforcée depuis 2010 et a pris incontestablement une dimension pan-européenne, notamment en raison de la place de plus en plus prépondérante prise par le modèle économique low-cost dans le transport aérien. Depuis 2010, le transport low-cost contribue à hauteur de 76% à la croissance du trafic passagers en Europe.

 

Les compagnies low-cost, mais également depuis peu les compagnies traditionnelles, font preuve d’une flexibilité de plus en plus grande dans l’ouverture ou la fermeture de routes, recherchant avant tout la profitabilité de leurs routes, en privilégiant le coût de touchée le plus bas1. Sur un total de 18 000 routes existantes entre les aéroports européens, plus de 3 000 routes sont ouvertes chaque année et 2 500 routes sont fermées.

 

Tous les aéroports européens, quelle que soit leur taille, sont désormais mis en concurrence entre eux par les compagnies aériennes mais aussi par les passagers. Alors que la pression concurrentielle était déjà particulièrement vive pour les aéroports régionaux avant 2010, elle s’est accentuée entre 2010 et 2016 pour les aéroports de plus de 10 millions de passagers, et notamment pour les hubs.

 

Ainsi les hubs du Golfe et de Turquie (principalement Dubaï, Abou Dhabi, Doha et Istanbul) concurrencent l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle sur les passagers en correspondance qui représentent à Roissy 31% du trafic passagers. Les hubs non européens prennent de plus en plus de parts de marché sur les routes entre l’Europe et l’Asie-Pacifique. Aujourd’hui entre 50 et 60% des routes entre l’Asie-Pacifique et les principaux hubs européens sont concurrencées par les hubs du Golfe et de Turquie.

 

Les principaux hubs européens sont par ailleurs de plus en plus concurrencés par l’ouverture de routes directes. La mise à disposition par les compagnies de vols directs comme alternative aux vols en correspondance a fortement augmenté en Europe de 2010 à 2016. Dans les années qui viennent, la concentration des compagnies aériennes en Europe, la pénétration des compagnies low cost sur les grands aéroports et leur arrivée sur les vols long-courriers et sur le trafic en correspondance viendront alourdir une pression concurrentielle déjà forte sur le marché aéroportuaire.

 

Pour Thomas JUIN, Président de l’UAF « Considérer les aéroports comme des monopoles est un non-sens. Tous les aéroports français sont désormais mis en concurrence. Le coût de touchée est devenu aujourd’hui le principal facteur du choix d’un aéroport par une compagnie aérienne"

Voir les commentaires

Prévention du suicide en entreprise : comment agir ?

25 Septembre 2017, 22:36pm

Publié par La CGT d’ADP

Selon un rapport de l'observatoire du suicide de Février 2016, la France subit 27 suicides par jour. Le monde du travail n'est pas épargné. Le suicide est un acte de désespoir d'un salarié qui peut être prévenu, si l'employeur prend les mesures nécessaires. Des signes avant-coureurs existent tels qu'un événement traumatique ou un burn-out suite à un harcèlement. Que faire pour prévenir le suicide en entreprise ? Quelles sont mes obligations en tant qu'employeur ?

 

La reconnaissance des signes avant-coureurs par l'employeur

 

Les risques de suicide peuvent être nombreux et difficiles à identifier pour l'employeur notamment quand les causes de celui-ci sont personnelles. 

Le milieu de travail peut générer du stress ou devenir un facteur d'aggravation de l'état du salarié pouvant évoluer en burn-out.


Les situations et évènement traumatiques sont variés et nombreux :

  • harcèlement moral (insultes répétées par exemple) ;
  • harcèlement sexuel ;
  • stress permanent et prolongé par une surcharge de travail lié à un manque de stabilité du personnel ;
  • discrimination ;
  • non-respect de la dignité du salarié.

Au vu de son obligation de sécurité de résultat(1), l'employeur doit prendre en amont toutes les mesures nécessaires afin d'éviter les suicides dans son entreprise. En effet, l'employeur doit assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent :

  • des actions de prévention des risques professionnels ;
  • des actions d'information et de formation ;
  • la mise en place d'une organisation et de moyens adaptés.

L'employeur doit ainsi être en mesure(2) :

  • d'éviter les risques ;
  • d'évaluer les risques qui ne peuvent pas être évités ;
  • de combattre les risques à la source.

En ce sens, le document unique d'évaluation des risques est un outil important en matière de prévention car il comporte un inventaire des risques identifiés dans chaque unité de travail de l'entreprise ou de l'établissement(3).

 

Les différents interlocuteurs

 

Dans l'entreprise, les représentants du personnel sont des relais importants en cas de mal-être des salariés, lié à des situations où la communication est devenue impossible, notamment en cas de harcèlement ou de discrimination.


Le Comité d'Hygiène et de Sécurité au Travail (CHSCT) a différents moyens :

  • un pouvoir d'enquête en cas d'accidents du travail ou de maladies professionnelles(4). Le comité va déclencher une enquête qui va avoir pour objectifs d'en déterminer les causes mais aussi de les prévenir. Toutes les enquêtes sont effectuées par une délégation comprenant au moins l'employeur, ou un représentant qu'il aura désigné, et un membre élu du CHSCT. À l'issue de cette enquête, un rapport est rédigé ;
  • la désignation d'un expert à la charge financière de l'employeur notamment lorsqu'un risque grave, révélé ou non par un accident du travail ou une maladie professionnelle, est constaté dans l'établissement(5). Par exemple, il existe un risque grave en cas d'augmentation sensible des consultations spontanées des salariés, en rapport avec des états psychologiques inquiétants(6).
  • Les délégués du personnel peuvent également intervenir auprès de l'employeur lorsqu'ils constatent notamment par l'intermédiaire d'un salarié, qu'il existe une atteinte aux droits des personnes, à leur santé physique et mentale. L'employeur doit procéder sans délai à une enquête avec le délégué et prendre les dispositions nécessaires pour remédier à cette situation(7).

    Hors de l'entreprise, l'inspection du travail peut accompagner et fournir à l'employeur des conseils avisés contre les risques liés au suicide dans l'entreprise.

    De même, ont un rôle d'accompagnement, les organismes de sécurité sociale comme la Caisse Régionale d'Assurance Maladie qui peut inviter les employeurs à prendre toutes mesures justifiées de prévention notamment en cas d'accident du travail(8). Le suicide peut être qualifié d'accident du travail.
     
    Les mesures de prévention utiles
     
    Des solutions simples existent pour prévenir le suicide dans votre entreprise et vous éviter ainsi des condamnations financières lourdes. Elles reposent principalement sur la communication :
  • poser simplement la question sur l'ambiance du service ou la charge du travail lors des entretiens annuels car des situations insidieuses de pression peuvent exister ;
  • rappeler régulièrement aux salariés leurs droits par voie d'affichage (notamment les numéros utiles tels que ceux de l'inspection du travail ou du médecin du travail) ;
  • mettre en place des entretiens personnels avec le ou les salariés concernés dès qu'un possible conflit apparait ;
  • communiquer vers tous les membres de l'entreprise en cas de connaissance de situation de harcèlement sexuel ou moral notamment ;
  • élaborer des procédures d'alerte interne pour faire remonter rapidement les risques auprès des supérieurs et services compétents de l'entreprise - former et informer les managers sur les modes de communication adaptés auprès des salariés ;
  • créer des relais par les représentants du personnel notamment les délégués du personnel et les membres du CHSCT ;
  • favoriser le relais de la prévention par la médecine du travail en cas de burn-out lié aux cadences exigées par l'employeur.

 

Cette liste n'est pas limitative.

 

En outre, lorsque malgré les mesures de prévention que vous avez pu mettre en place, l'un de vos salariés tente de mettre fin à ses jours, pensez à mettre en place une cellule de soutien psychologique dans votre entreprise afin de limiter les répercussions sur ses collègues.

 

Les principaux leviers de la prévention du suicide dans l'entreprise relève d'une capacité à se remettre en cause et exige une forte réactivité de l'employeur.

 

(1) Article L4121-1 du Code du travail et Cass. Soc 23 janvier 2013, n°11-18855

(2) Article L4121-2 du Code du travail
(3) Article R4121-1 du Code du travail
(4) Article R4612-2 du Code du travail
(5) Article L4614-12 du Code du travail
(6) Cass. Soc 26 octobre 2010, n°09-12922
(7) Article L2313-2 du Code du travail
(8) Article L422-4 du Code de la sécurité sociale

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>