Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog  de la CGT d'Aéroports de Paris

En direct du CSE du 16/04/2020

16 Avril 2020, 08:16am

Publié par La CGT d’ADP

Point sur la mise en place du chômage partiel pour les salariés du CSE :

Les salariés du CSE, volontaires participent à la gestion de la crise sanitaire . Ainsi, une permanence est assurée pour la fabrication des plateaux repas au parc central d'Orly pour une distribution au restaurant d'Orly 4 par ex , malgré la fermeture de la plateforme . 

Leur implication sur Orly et Roissy permet aux salariés en poste sur les aéroports de bénéficier d'une prestation de qualité . Les salariés d'ADP et des autres structures (police, douanes ...) sont reconnaissant de pouvoir se restaurer sur place .

Pour les autres activités du CSE, le confinement implique des changements de calendriers, de destination pour les colos par ex . La réouverture des écoles pourrait également entraîner la réouverture des centres de loisirs . Pour les locations d'été, rien n'est pour l'instant annulé .

Les acomptes versés par les salariés pour les vacances des enfants seront remboursés . Les acomptes versés par le CSE aux organismes feront l'objet d'avoirs .

Les décisions gouvernementales sur l'ouverture des frontières,  par ex, sont attendues pour affiner les destinations possibles .

Pour Noel, le catalogue est normalement envoyé en juin , mais les showrooms pour les choix des cadeaux, n'ayant pas pu se tenir, le CSE travaille sur un catalogue fabriqué en interne  qui sera envoyé plus tardivement aux parents. 

Les salariés du CSE ne bénéficient pas d'accord de télétravail, et sont pour la grande majorité en chômage partiel . Cependant une permanence est assurée pour alimenter le site du CSE, pour répondre aux salariés par mail . 

La CGT salue l'engagement du bureau et des salariés et propose une déclaration commune en ce sens qui sera examinée par l'ensemble des élus d'ADP la semaine prochaine .

 

Analyse du bilan social 2019 : 

Cf. la déclaration de la CGT ci dessous 

En direct du CSE du 16/04/2020
En direct du CSE du 16/04/2020

Voir les commentaires

Les grands patrons baissent leur salaire, sauf chez ADP !

16 Avril 2020, 07:13am

Publié par BFM

Voir les commentaires

ADP: le trafic passagers de Paris Aéroport a chuté de 58,5% en mars, avril sera pire

16 Avril 2020, 07:09am

Publié par Les Echos Investir – 15/04/2020

PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le concessionnaire des aéroports de Roissy-CDG et Orly, Groupe ADP, a annoncé mercredi que son trafic à Paris avait chuté de 58,5% sous l'effet de la crise sanitaire du Covid-19 en mars par rapport à la même période un an plus tôt, avec 3,6 millions de passagers.

L'aéroport de Paris-Charles de Gaulle a enregistré une féquentation de 2,5 millions de passagers, en recul de 58,5% par rapport à mars 2019, tandis que le trafic est tombé à 1,1 million de passagers à Paris-Orly, en baisse de 58,7%.

De plus, "entre le 1er et le 14 avril 2020, la baisse estimée du trafic passagers et du nombre de mouvements d'avions s'est accélérée sur les plates-formes parisiennes, avec des [baisses] respectives estimées de 98% et de 93,8%", a indiqué le groupe dans un communiqué.

A Paris-Charles de Gaulle, depuis le 30 mars 2020, seuls les terminaux A, C, 2E Hall K et 2F sont ouverts afin d'opérer l'ensemble des vols commerciaux. Le trafic commercial à Paris-Orly est suspendu temporairement depuis le 1er avril 2020.

En mars, le trafic international (hors Europe) de Paris Aéroport a reculé de 52,6%, le trafic Europe (hors France) a chuté de 64,4%, tandis que le trafic France a diminué de 58,3%.

Sur l'ensemble du premier trimestre, le trafic dans les aéroports parisiens a reculé de 20,9% par rapport à la même période de l'exercice précédent, avec un total de 18,8 millions de passagers transportés.

Le trafic de TAV Airports, dont ADP détient 46,1% du capital, a par ailleurs chuté 79% en mars et de 63,2% depuis le début de l'année. Le trafic de l'aéroport de Santiago du Chili, dont ADP détient 45% du capital, a reculé de 41,6% sur un mois et de 12,5% depuis le début de l'année. Le trafic d'Amman, dont ADP détient 51% du capital, a diminué de 63,1% en mars et de 21,1% depuis le début de l'année.

 

Voir les commentaires

Transport aérien : 65,5 millions d'emplois directs et indirects menacés dans le monde

10 Avril 2020, 10:12am

Publié par Tourmag du 08/04/2020

Dans sa conférence de ce mardi 7 avril, Alexandre de Juniac a dressé un constat catastrophique de la situation du transport aérien. Quelque 61 milliards de dollars pourraient disparaître des réserves de liquidités au cours du deuxième trimestre seulement. La demande est en chute libre. Dans le monde, il est en baisse de 70% par rapport à l'année dernière - 90% en Europe. Et cela pourrait même empirer. 25 millions d'emplois directs et indirects menacés dans le monde. Extraits.

Si les avions ne volent pas, la viabilité de bon nombre de ces emplois disparaît, a averti Alexandre de Juniac lors de la conférence de presse de l'IATA ce mardi sur le COVID-19. "Nous estimons qu'environ 25 millions d'emplois sont menacés jusqu'à ce que le secteur de l'aviation fonctionne à nouveau, a-t-il mis en garde.
25 millions de personnes équivaut à l'ensemble de la main-d'œuvre italienne et supérieur à la main-d'œuvre des principaux pays industrialisés comme l'Espagne ou le Canada. (...) Les gouvernements doivent accorder d'urgence une aide financière aux compagnies aériennes.
"Faire de la viabilité des compagnies aériennes une priorité..."
Nous continuons de demander aux gouvernements: (un) Soutien financier direct; (des) Prêts, garanties de prêts et soutien au marché des obligations de sociétés par le gouvernement ou les banques centrales, et Allégement fiscal. (...) Nous pensons que les gouvernements doivent faire de la viabilité des compagnies aériennes une priorité.
La vitesse est essentielle. Les compagnies aériennes disposent en moyenne de deux mois de liquidités. Et de nombreuses compagnies aériennes sont déjà dans la troisième semaine de fermetures majeures de leurs activités. (...) Les compagnies aériennes ont été largement fermées pendant quelques mois, le redémarrage est une chose compliquée. Les licences peuvent avoir expiré ou les dates d'audit de sécurité être passées. Les certificats de navigabilité peuvent ne plus être valides. Les avions auront besoin de quelques travaux de maintenance... (...)
Nous n'avons jamais fermé l'industrie à l'échelle mondiale auparavant. Ce sera donc une première pour une réouverture.(...)

Voir les commentaires

Fermeture des frontières jusqu'au 15 mai ?

9 Avril 2020, 14:00pm

Publié par La CGT d’ADP

Voir les commentaires

En direct du CSE : interventions de la CGT

9 Avril 2020, 08:11am

Publié par La CGT d’ADP

L'ordre du jour du CSE est :

  • information et consultation sur le rapport annuel des comptes 2019 et les prévisions 2020 ;
  • information et consultation sur le bilan social 2019.

C'est l'occasion pour la CGT  de rappeler que si la Direction ne donne pas aux Organisations syndicales, les informations demandées depuis le début de la crise ( à savoir, déploiement du chômage par direction, avec les effectifs concernés, et la justification), la CGT ira en justice pour obtenir (délit d'entrave ?)

Les instances se passent par SKYPE, ce qui est nouveau pour nous tous , mais permettent de fonctionner (même si c'est dégradé). 

Seul le syndicat FO est venu appuyer cette déclaration sur la situation de l'entreprise.

Le syndicat CGT a proposé une motion à l'ensemble des organisations syndicales sur la situation financière et sur la gestion de cette crise sanitaire pour ADP.

Le trafic pour 2020 sera ramené à celui du début du siècle, ce qui ne va pas être sans conséquence sur le niveau de l'emploi, sur nos conditions de travail .  Le premier scénario de reprise d'activité table sur fin mai, début juin , mais peut évoluer et être reporté . Il semblerait que 4 scénarios existent ... mais changent selon les informations que la direction obtient ( vision des CIES, quand ouvrira Orly) . L'ouverture d'Orly est très liée à l'ouverture de TRANSAVIA par ex. La CGT pense que les OS doivent connaitre ses informations .

Sur les jetons de présence en forte augmentation, la direction répond que l'augmentation est due au nombre de réunion du conseil en net accroissement . 

ADP préfère faire porter les efforts sur les salariés et semble vouloir continuer ses investissements à l’étranger (GMR) .

Pour rappel, grâce à la pression mise par la CGT en autre, la distribution du solde des dividendes est bloquée ( mais nos salaires ne seront pas pour autant maintenus à 100% :( ). Pour l'entreprise, ce cash doit aller dans la trésorerie .

Certains groupes comme ACCOR le font pourtant mais ce n'est pas le choix de la nôtre !  La prime Macron de 2.000 euros doit être versée aux salariés qui travaillent .

Un plan d'économie sur entre autre la masse salariale existerait . La CGT demande à avoir le détail de ce plan . Comment se mettra il en place, quels sont les montants précis ? 

Les formations a distance pourraient permettre également de développer les compétences des salariés durant cette période de confinement .

ADP aura à réfléchir avec les riverains également, l'entreprise aura certainement des pressions des territoires suite à a baisse drastique du trafic . 

Vote sur la présentation des comptes de l'entreprise : 36 votes CONTRE

Voici (ci dessous) la motion préparée par la CGT sur la situation de l'entreprise . Ce document sera mis au vote et serra ensuite lue à l'assemblée des actionnaires d'ADP, et pourrai être diffusé dans la presse . 

En direct du CSE : interventions de la CGT
En direct du CSE : interventions de la CGT

Positions de vote sur la motion proposée par la CGT : 

FO : POUR            CFE -CGC : POUR    CGT : POUR

CFDT : abstention   UNSA : abstention

27 Votes POUR -  9 abstentions

Voir les commentaires

Air France-KLM : Djebbari confirme les négociations de prêts de six milliards d'euros

9 Avril 2020, 00:20am

Publié par La Tribune du 08/04/2020

Les informations selon lesquelles Air France-KLM pourrait avoir besoin d'une ligne de crédit de six milliards d'euros pour faire face à la crise du coronavirus sont réalistes, a jugé mercredi le secrétaire d'Etat français aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari. "Tout est envisageable et tout est prêt", a ajouté Bruno Le Maire au sujet des aides de l'Etat à Air France et à Renault.

L'Etat se tient prêt à renflouer le capital d'Air France et de Renault face à la crise du coronavirus, a indiqué mercredi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

"Je vais être très bref, tout est possible, tout est envisageable, tout est prêt", a déclaré le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, à la sortie du conseil des ministres.

Ce matin, le secrétaire d'Etat aux transports Jean-Baptiste Djebbari a confirmé sur LCI les six milliards d'euros environ dont a besoin le groupe d'Air France-KLM pour survivre.  Dévoilé par Reuters la semaine dernière, cet ordre de grandeur avait été confirmé à La Tribune par un connaisseur du dossier.

"C'est à peu près ces horizons financiers. C'est en discussion. Vous annoncez un volume qui n'est pas irréaliste, donc je peux le confirmer", a déclaré Jean-Baptiste Djebbari.

 

Soutien des deux Etats

Négociés avec des banques françaises et néerlandaises, ce montant serait couvert par deux prêts. L'un à hauteur de 2 milliards d'euros environ pour KLM, et l'autre de 4 milliards d'euros pour Air France. Celui de la compagnie néerlandaise sera garanti par l'Etat néerlandais, celui d'Air France par l'Etat français. Pour rappel, la France et les Pays-Bas sont les deux principaux actionnaires d'Air France-KLM, à hauteur de 14,3% et 14% respectivement.

"C'est en discussion évidemment avec les services de Bercy, l'agence des participations de l'Etat et nos homologues néerlandais", a ajouté Jean-Baptiste Djebbari.

Voir les commentaires