Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog  de la CGT d'Aéroports de Paris

Transport aérien : 65,5 millions d'emplois directs et indirects menacés dans le monde

10 Avril 2020, 10:12am

Publié par Tourmag du 08/04/2020

Dans sa conférence de ce mardi 7 avril, Alexandre de Juniac a dressé un constat catastrophique de la situation du transport aérien. Quelque 61 milliards de dollars pourraient disparaître des réserves de liquidités au cours du deuxième trimestre seulement. La demande est en chute libre. Dans le monde, il est en baisse de 70% par rapport à l'année dernière - 90% en Europe. Et cela pourrait même empirer. 25 millions d'emplois directs et indirects menacés dans le monde. Extraits.

Si les avions ne volent pas, la viabilité de bon nombre de ces emplois disparaît, a averti Alexandre de Juniac lors de la conférence de presse de l'IATA ce mardi sur le COVID-19. "Nous estimons qu'environ 25 millions d'emplois sont menacés jusqu'à ce que le secteur de l'aviation fonctionne à nouveau, a-t-il mis en garde.
25 millions de personnes équivaut à l'ensemble de la main-d'œuvre italienne et supérieur à la main-d'œuvre des principaux pays industrialisés comme l'Espagne ou le Canada. (...) Les gouvernements doivent accorder d'urgence une aide financière aux compagnies aériennes.

"Faire de la viabilité des compagnies aériennes une priorité..."

Nous continuons de demander aux gouvernements: (un) Soutien financier direct; (des) Prêts, garanties de prêts et soutien au marché des obligations de sociétés par le gouvernement ou les banques centrales, et Allégement fiscal. (...) Nous pensons que les gouvernements doivent faire de la viabilité des compagnies aériennes une priorité.
La vitesse est essentielle. Les compagnies aériennes disposent en moyenne de deux mois de liquidités. Et de nombreuses compagnies aériennes sont déjà dans la troisième semaine de fermetures majeures de leurs activités. (...) Les compagnies aériennes ont été largement fermées pendant quelques mois, le redémarrage est une chose compliquée. Les licences peuvent avoir expiré ou les dates d'audit de sécurité être passées. Les certificats de navigabilité peuvent ne plus être valides. Les avions auront besoin de quelques travaux de maintenance... (...)
Nous n'avons jamais fermé l'industrie à l'échelle mondiale auparavant. Ce sera donc une première pour une réouverture.(...)

Commenter cet article