Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  de la CGT d'Aéroports de Paris

Le fret aérien redevient rentable

30 Mai 2017, 23:26pm

Publié par La CGT d’ADP

Avec quelques exceptions, surtout l’Amérique latine, un des points forts régionaux de cette édition, toutes les régions du monde se trouvent sur la voie de la croissance, une croissance telle que le secteur n’a plus connue depuis des années. L’Iata se réjouit bien sûr, mais sans être euphorique.

La prestation de transport de fret aérien des compagnies aériennes au niveau mondial exprimée en FTK a augmenté de 14% en mars 2017 par rapport au mois correspondant de 2016. C’est un taux de croissance inégalé depuis octobre 2010. Les carriers européens et de la région Asie-Pacifique étaient responsables de cette hausse à hauteur des deux tiers alors que le tiers restant a été fourni à égalité par des compagnies nord-américaines et du Moyen-Orient. La contribution modeste des lignes africaines – qui fournissent seulement 1,6% de la prestation mondiale du transport de fret aérien – s’est accrue de 33,5% soit plus fortement que depuis presque sept ans. Les carriers latino-américains ont, quant à eux, régressé pour la 13e fois consécutive (–4,2%).

L’Iata a d’autres raisons que celle susmentionnée pour ne pas se montrer euphorique. Le bon résultat de mars 2017 est en effet comparé à un mois correspondant particulièrement faible en 2016. L’association du transport aérien mondial ajuste donc le taux de croissance à la baisse (1,5%) et lance en même temps un avertissement: en avril, il ne faudra pas compter sur des chiffres ainsi ajustés. Malgré cela, le premier trimestre a été satisfaisant avec un mieux de 9,7%.

Croissance à deux chiffres dans quatre régions

Les quatre grands marchés du fret aérien – Asie-Pacifique (part de 37,5%), Europe (23,5%), Amérique du Nord (20,7%) et Moyen-Orient (13,9%) – ont enregistré des taux de croissance à deux chiffres en mars 2017. La prestation de transport de fret aérien à l’international des carriers européens a grimpé de 18,1%, un record depuis presque six ans. La faiblesse persistante de l’euro se traduit par de gros carnets de commandes des exportateurs et soutient un développement robuste, précise l’Iata.

Dans le sens inverse, l’USD fort encourage les flux de fret vers l’Amérique du Nord. Le taux de croissance de 14,2% est le plus fort depuis le transfert modal des ports US encombrés de la côte Ouest US au printemps 2015. Ce résultat ne doit pourtant pas cacher le fait que la demande transpacifique a pratiquement cessé, soulignent les observateurs.

Les choses vont mieux en Asie

La situation est différente concernant les échanges entre l’Asie et l’Europe en hausse de 9,9%. «Le fret aérien est un élément clé du secteur aérien Asie-Pacifique», rappelle l’Iata. La croissance de la prestation de transport de fret aérien en mars, de 15,1%, est d’autant plus réjouissante qu’elle a permis d’atteindre le volume enregistré juste après la crise financière globale de 2010.

S’y ajoutent de nouveaux acteurs qui voient des opportunités dans le secteur fret aérien. Le LCC privé Vietjetair a par exemple préparé la voie pour l’intégration d’avions all-cargo dans sa flotte au second semestre. La division fret de Hong Kong Airlines a obtenu sous le nom de Hong Kong Air Cargo la première licence de trafic aérien accordée par l’administration locale de l’aviation depuis douze ans. Et un prestataire local établi, Cathay Pacific, n’en a pas encore assez des gros avions-cargos: à ses propres 21 B747F, il va ajouter deux B747-8F pris en wetlease de la société US Atlas Air.

Commenter cet article