Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  de la CGT d'Aéroports de Paris

Le groupe ADP prépare l’aéroport de demain

10 Avril 2017, 08:45am

Publié par Air & Cosmos 07/04/2017

LE GESTIONNAIRE DE ROISSY-CDG ET ORLY A CRÉÉ UN FONDS D'AIDE A L'INNOVATION DOTÉ D'UNE ENVELOPPE DE 16 MILLIONS D'EUROS

I1 semble bien loin le temps où le groupe ADP, qui s'appelait encore Aéroports de Paris, était juste vu comme un gestionnaire administratif plateformes aéroportuaires sans vision d'avenir. Engagé depuis plusieurs années dans le vaste plan stratégique de développement Connect 2020, le groupe ADP vient d'annoncer la création d'un fonds d'aide à l'innovation doté d'un budget de 16 M€. L'idée est de mettre le pied à l'étrier à des start-up travaillant dans le domaine aéroportuaire. Le groupe a ainsi créé le programme Innovation Hub pour aider à l'éclosion d'une quinzaine de projets par an autour de trois axes : le « smart airport » (ou aéroport intelligent), les nouvelles mobilités et la robotique. Dans ce cadre, le groupe a créé un espace de plus de 300 m7 au cœur même du nouveau siège social du groupe ADP pour aider les entreprises innovantes, accueillir des événements et favoriser les interactions ,avec ses équipes. Par ailleurs, ADP a noué des partenariats avec d'autres incubateurs comme le Welcome City Lab parisien dédié au tourisme, Impulse Labs, consacré à l'ingénierie et l'immobilier, Starburst, spécialisé dans l'aéronautique et dont Interactive Mobility est notamment issue (cf. A&C n° 2541). Le groupe est par ailleurs membre fondateur de la plateforme novation Nec Mergitur, dédiée à la sûreté et la sécurité aéroportuaire. Côté financement, le groupe ADP a annoncé qu'il allait collaborer avec trois autres fonds généralistes français et étrangers : Cathay Innovation, Flaia Partners et XAnge.

ROBOT-VOITURIER.

Parmi les projets innovants, le groupe ADP vient de lancer, avec la start-up Stanley Robotics, un service de voiturier automatique et robotisé, situé au plus près des terminaux 2E et 2F de Roissy-CDG. Le robot-voiturier est 100 % électrique et évite aux voyageurs de perdre du temps à chercher une place, surtout en heure de pointe. Les voyageurs sont seulement tenus de réserver une place de parking grâce au comparateur des prix du parking du groupe ADP. Le voyageur peut garder ses clés avec lui puisque le robot soulève la voiture pour la déplacer et peut aussi s'adapter à tous types et tailles de véhicule. En plus du robot-voiturier, le groupe ADP a lancé des tests avec Destygo, une société qui propose un logiciel de conversation (aussi appelé « Chatbot ») permettant à l'utilisateur de poser toutes les questions relatives à son itinéraire (heure de présentation â l'aéroport, numéro de porte d'embarquement, etc.). La société Safety Line, de son côté, propose des logiciels de gestion des risques et d'analyse statistique dans le domaine du transport aérien. Les données radars sont notamment exploitées pour permettre aux gestionnaires d'aéroport d'optimiser l'exploitation des pistes. Enfin, la start-up Pacifa Decision, qui s'est développée au départ pour aider à la gestion des parcours clients et des foules dans les stades et enceintes sportives, a créé le logiciel Vasco, qui permet aux gestionnaires d'aéroports de suivre visuellement les flux de voyageurs, anticiper en temps réel les points de congestion aux contrôles, à l'enregistrement et aux salles de livraison de bagages... Déployé sur les deux aéroports parisiens, le logiciel est accessible via une application interactive, avec un système de messagerie pour la communication entre les agents équipés et qui agrège toutes les données de flux de passagers pour les restituer sous forme de modélisation 3D.

CHALLENGE D'INNOVATION.

A noter enfin que, dans le cadre de son programme Innovation Hub, le groupe ADP organise un challenge d'innovation baptisé Play your Airport. Il est ouvert aux start-up, aux étudiants, au grand public, mais aussi aux collaborateurs du groupe ADP. Les projets primés seront accompagnés et financés en vue d'être expérimentés. Il se déroulera sur la période s'écoulant entre les mois de mai et décembre 2017. Il devrait permettre de mettre en place une veille mondiale sur les innovations dans le monde aéroportuaire et de nourrir des études pour la conception des nouvelles infrastructures aéroportuaires. Le projet de construction du nouveau terminal 4 de Roissy-CDG, à livrer â l'horizon 2025, devrait totalement s'inscrire dans ce nouveau cadre.

Commenter cet article