Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  de la CGT d'Aéroports de Paris

La neige dans nos aéroports

20 Janvier 2017, 10:23am

Publié par air journal

 

Après de fortes rafales de vent en fin de semaine dernière, les aéroports franciliens doivent affronter une vague de froid intense ces prochains jours. L'occasion de mettre à l'épreuve leur plan hivernal.

 

Une vague de froid, inédite depuis cinq ans d'après Météo France, s'est installée mardi 17 janvier sur le territoire français, poussant la direction des Aéroports de Paris (ADP) à rappeler les modalités de son plan d'action spécial pour la saison hivernale.

Opérationnel depuis le 17 octobre, le plan neige du groupe ADP connaît cette semaine sa première semaine de mise à l'épreuve, alors que les températures négatives et le verglas s'invitent pour la semaine en région parisienne.

 

1000 employés mobilisés à Roissy

"Depuis l'hiver 2010, qui avait été particulièrement rigoureux, le groupe ADP a considérablement renforcé son dispositif neige", explique Régis Lacote, directeur des aires aéronautiques à Paris-Charles de Gaulle.

Et pour cause, 177 engins de déneigement sont déployés sur Roissy. Pour les aider, 50 dégivreuses pour les avions sont prêtes à prendre leur service.

 

Enfin, le groupe ADP indique avoir stocké 2400 m3 de glycol, cette substance chimique utilisée dans les produits dégivrants pour les pistes et les avions, sur le premier aéroport parisien. "Ces stocks permettent d'assurer environ 10 jours de traitement en cas de forte intensité neigeuse sur les aéroports", précise Régis Lacote

 

"Et pour faire fonctionner tous ces équipements, ce sont plus de 750 collaborateurs et partenaires qui sont mobilisés pour les opérations de déneigement, et près de 300 pour les opérations de dégivrage", ajoute-t-il.

 

Orly et Beauvais également en vigilance

Du côté de Paris-Orly, la vigilance est également de mise : "Notre objectif est de faire face à des événements hivernaux importants pendant au moins une semaine", indique Thérèse Dhersin, directrice des aires aéronautiques. 64 engins de déneigement, 19 dégivreuses et 540m3 de glycol sont ainsi en stock dans l'aéroport du sud-parisien, au 13e rang européen en termes de passagers.

"Les services de Météo France sont à nos côtés pour nous fournir les outils de prévision", explique Mme Dhersin. "L'outil appelé aérogramme est amélioré chaque hiver. Il nous renseigne sur l'évolution des prévisions de températures, précipitations, vent, humidité à l'échelle de plusieurs jours".

 

"Nous sommes parés à toutes les éventualités", explique de son côté Stéphanie Baeckelandt, assistante à la direction de l'aéroport de Paris-Beauvais-Tillé, à 70 km au nord de la capitale. "Notre procédure spéciale pour l'hiver est en place, notamment sur la préparation des pistes et le dégivrage des avions".

Et pour les cas extrêmes ? "Nous n'hésitons pas à appeler la protection civile en cas de besoin, comme nous l'avons fait jeudi 12 janvier", explique Mme Baeckelandt. En fin de semaine dernière, à cause des importantes rafales de vents, l'aéroport avait en effet été contraint de suspendre temporairement tous ses vols.

 

D'après la préfecture de l'Oise, cinq vols avaient été déroutés, quatre autres annulés, et environ 600 passagers ont été pris en charge par la protection civile et la direction de l'aéroport. 127 personnes avaient même du passer la nuit de jeudi 12 à vendredi 13 janvier dans l'aérogare du terminal.

Commenter cet article