Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  de la CGT d'Aéroports de Paris

Au sujet de l'avancement et des futures EAP des non cadres

2 Novembre 2015, 10:10am

Publié par La CGT d’ADP

Au sujet de l'avancement et des futures EAP des non cadres

Alors que la période de l'Entretien d'Appréciation et Professionnel prend fin et que les salarié(e)s proposables à l'avancement découvrent les choix retenus par leur service, la direction a présenté au Comité d'Entreprise du 15 octobre ses nouveaux critères pour les futurs EAP.

Il est envisagé de débuter le nouvel EAP en janvier 2016 pour les cadres et janvier 2017 pour les IB, IIB, IIC. Les critères que nous connaissons depuis 2008 disparaissent pour laisser place à des critères beaucoup plus subjectifs réunis sous le titre de "Nos valeurs en actions" ! Avec quatre items : La confiance, l'audace, l'engagement et l'ouverture. Les 4 valeurs voulues par le PDG sans aucun débat, comme pour le reste.

Toutes les Organisations Syndicales ont voté CONTRE ce nouveau dispositif et comme la direction est ouverte au "dialogue social"… elle a maintenu son projet. Veuillez trouver ci-joint la déclaration CGT au Comité d'Entreprise du 15 octobre. En parallèle, la direction souhaite modifier également les règles d'avancement en supprimant les quotas (75 % à 36 mois, 5 % à 39 et 20 % à 45) par un avancement échelonné entre 34 et 50 mois (!) et des bonifications de 30, 31, 32 et 33 mois sans aucune transparence quant à leur attribution. Aujourd'hui 75 % des salariés avancent à 36 mois, demain avec leur nouvelle règle 77 % des agents seront susceptibles de passer entre 38 et 50 mois !

Et comme les EAP, qui définiront ces avancements, resteront très subjectifs et qu'il sera impossible d'avoir une véritable appréciation sur nos métiers et nos réelles compétences, la CGT propose un avancement pour tous à 36 mois (voir ci-joint tract CGT de septembre). Comme pour les EAP, la direction refusera de négocier.

La CGT prendra toutes les dispositions nécessaires pour combattre ce nouveau système, moins favorable aux agents et qui accentue encore plus l'individualisation des salaires.

Commenter cet article